BilletHôtel
Théâtre graslin
5 au 9 septembre 2018
Youtube
Twitter
Facebook
Instagram

Le théâtre Graslin

DU SQUASH ET DU CHANT AU THEÂTRE GRASLIN

 

Inauguré à la veille de la Révolution française, en 1788, le Théâtre Graslin a accompagné l’âge d’or de l’opéra, ce grand siècle romantique qui va de Rossini à Puccini en passant par Bizet, Wagner et Verdi, immenses génies de l’opéra auxquels Nantes a apporté leurs publics, leurs fidèles, leurs passionnés. Depuis lors, il continue de s’inscrire dans la vie même de l’opéra, sa modernité toujours renouvelée, sa vitalité artistique, ses recherches. Il y a quinze ans, une alliance nouvelle avec Angers a permis la création d’Angers Nantes Opéra, une entité dynamique et ambitieuse qui porte dans toute la région des Pays de Loire la belle parole lyrique.

S’il est un des plus beaux monuments anciens de sa ville et l’un des plus beaux théâtres historiques d’Europe, le Théâtre Graslin reste un des cœurs battants de la vie culturelle nantaise. Dédié à l’art lyrique, il s’ouvre à tous les habitants et cherche des partenariats avec tous les acteurs possibles de la ville, et en particulier à ceux qui la font bouger. Ainsi, avec le sport, qui est après tout l’une des formes très vivantes du spectacle populaire aujourd’hui, les passerelles peuvent être très simples à installer. C’est pourquoi l’équipe du Théâtre Graslin accueille avec grand plaisir en ce tout début de saison 2018-2019 celle de l’Open international de squash de Nantes, pour une série de matchs qu’il n’est nullement paradoxal de considérer comme une série de représentations.

Le terrain de squash est par lui-même une boite qu’on peut rendre transparente et dont les dimensions correspondent parfaitement à celles d’une scène de théâtre. En avant donc pour un événement parfaitement « calibré » qui propose aux Nantais de retrouver dans leur théâtre historique une activité sportive qu’ils ne s’attendraient pas à voir exhibée dans un tel lieu.

Le sport génère des images, de l’harmonie, de la beauté, tout comme l’opéra. Faire se rencontrer les imaginaires du squash et de l’art lyrique n’a donc rien d’une gageure. Tout au long de l’open, une figure vivante viendra rappeler aux amateurs de squash la formidable puissance de l’opéra au travers d’un de ces airs que tout le monde connaît pour les avoir entendu et réentendu dans le cinéma et la publicité : il s’agira de celui de La Wally, héroïne d’un ouvrage du compositeur italien Alfredo Catalani.

 

www.angers-nantes-opera.com







Avec le soutien, notamment de :